Le Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP)vient de poser une action importante dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 en Côte d’Ivoire. Cette institution dédiée à la formation professionnelle a, en effet, offert ce vendredi 12 juin 2020, au gouvernement, un chèque de 60 millions de FCFA et du matériel médical d’une valeur de 70 millions de FCfa destiné au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Soit une enveloppe totale de 130 millions de FCfa.

Le don a été réceptionné au cours d’une cérémonie à l’immeuble Sciam au Plateau, par le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly, désigné par le Chef de l’État pour la centralisation des contributions reçues dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

A l’occasion, Ange Léonid Barry-Battesti, secrétaire général du FDFP, a indiqué que ce geste est une réponse à l’appel du gouvernement qui a invité les entreprises et citoyens de Côte d’Ivoire à faire preuve de solidarité dans la riposte contre la pandémie du Covid-19, à laquelle le monde fait face. « S’inscrivant dans cette dynamique, le FDFP a décidé d’apporter sa contribution par ce don qui exprime sa volonté de soutenir l’Etat, mais encore de contribuer auprès de ses clients et partenaires que sont les entreprises et la population active, à la réduction des risques de contamination », a-t-il affirmé.
Avant d’ajouter : « cette cérémonie de remise de don prend un sens particulier puisque le 11 juin encore, le Conseil national de sécurité a décidé du renforcement des mesures sanitaires en prenant quatre décisions importantes. A savoir, le maintien de l’isolement du Grand Abidjan et le renforcement des contrôles aux entrées et sorties en sanctionnant les cas de violation ; le maintien de l’état d’urgence et de la fermeture des frontières terrestres, aériennes et maritimes jusqu’au 30 juin 2020 ; le renforcement du contrôle de l’obligation de port du masque par la sensibilisation communautaire et allant jusqu’à la répression, et la réduction de 200 à 50 personnes maximum autorisées des rassemblements de populations à Abidjan ».

Le secrétaire général du FDFP a, en outre, appelé les populations au respect des mesures barrières recommandées par le gouvernement. « Le virage dangereux de l’évolution de la pandémie dans notre pays est principalement dû à une appropriation insuffisante par de nombreuses personnes, des mesures sécuritaires et sanitaires préconisées », a-t-il estimé.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a, pour sa part, remercié le FDFP pour son geste citoyen. « Vous faites ainsi une contribution importante à la lutte contre la propagation de la pandémie. Face au constat de relâchement, votre contribution de ce jour vient renforcer les efforts de l’Etat », a-t-il affirmé.

Il a également salué les nouvelles mesures prises par le Conseil national de sécurité en vue de freiner la progression de la maladie. « C’est la stricte observance de ces mesures qui nous permettra de sortir de cette situation », a-t-il insisté.

La cérémonie s’est tenue en présence du président du Comité de gestion du FDFP, Joël N’Guessan et du préfet Djedj Mel, directeur de cabinet du secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, chargé de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.