Projet Insertion

1. Qu’est-ce qu’un Projet Collectif ?

Le projet d’insertion est un ensemble d’actions destinées à qualifier et à mettre en activité des bénéficiaires dans un secteur d’activité donné.

Le projet d’insertion consolider les acquis de la formation par l’insertion des bénéficiaires dans une activité économique viable et génératrice de revenus. Les projets d’insertion ont donc pour objectif de répondre à des préoccupations d’ordre

  • Social, faciliter l’accès à l’activité de publics jeunes se trouvant hors du système scolaire et en situation de précarité vis à vis de l’emploi.

  • D’ordre technique et professionnel, développer les compétences techniques et de gestion nécessaires à l’exercice d’une activité génératrice de revenus ou à un emploi salarié.

2. L’intérêt du projet d’insertion

L’intérêt du projet d’insertion réside dans la synergie des ressources pour déboucher sur l’exercice effectif d’une activité professionnelle. Le projet d’insertion rend directement opérationnels les bénéficiaires dans des emplois générateurs de revenus.

3. L’opérateur de formation ?

Cabinet privé habilité ou établissement public de formation, il est sélectionné par appel d’offres. Le FDFP élabore et agrée le projet qu’il finance, conformément à un échéancier. Il conseille et assiste le promoteur et l’opérateur aux étapes d’identification et d’élaboration. Il apprécie aussi la faisabilité et la rentabilité, et participe à l’évaluation du projet.

4. Les promoteurs

Il s’agit d’entreprises publiques ou privées, de partenaires au développement, de groupements professionnels ou d’ONG qui prennent l’initiative et la responsabilité de faire aboutir un projet d’insertion. L’on privilégie les promoteurs pouvant prendre en charge le volet « insertion professionnelle » du projet (équipements, fonds de roulement, etc.). Ils assurent la coordination des acteurs locaux impliqués.

5. Qui sont les bénéficiaires ?

Formalisé en priorité pour les publics économiquement faibles et particulièrement vulnérables (alcooliques, jeunes de la rue, délinquants, etc…), le projet d’insertion concerne aussi bien le milieu rural que le milieu urbain. Il intéresse à la fois l’auto emploi et l’emploi salarié. Il est promu par les groupements professionnels, les associations, les syndicats, les entreprises et les bailleurs de fonds (Partenaires financiers desdits projets).

6. Les étapes d’élaboration

  • Requête du promoteur ;
  • Elaboration d’un dossier d’agrément par le FDFP, l’opérateur et/ou, le consultant, après une analyse de l’activité et des situations de travail ;
  • Une pré-identification du public ;
  • L’agrément du projet ;

7. Les principaux volets du Projet d’insertion

Le projet d’insertion répond à deux exigences dans son application : Le volet formation qui est pris en charge par le FDFP. Un mécanisme d’insertion professionnelle prenant en compte la mise à disposition d’un fonds de roulement et le financement des mobiliers (équipements techniques, fournitures de toutes sortes) et immobiliers (infrastructures) par un partenaire au développement lié au FDFP par une convention de partenariat.

8. Mise en oeuvre

  • L’organisation
  • La sélection
  • La réalisation